vendredi 18 avril 2014

La France en avion-les 20 plus belles balades aériennes


La France en avion 2014
les 20 plus belles balades aériennes
nouvelle édition Avril 2014


Vous aussi, jouer les « touristes de l’air » ! Cette expression, utilisée dès 1912 dans le premier «aéro-guide », pourrait tout à fait caractériser ce qui est proposé dans cette nouvelle édition du Petit Futé « La France en avion » ; guide pour découvrir ou redécouvrir la France en avion léger de tourisme en aéro-club.
Pour ceux qui n’ont jamais pris le manche alors qu’ils en ont toujours rêvé, ils découvriront dans le « Carnet de vol » que le pilotage se révèle être plus accessible qu’on ne l’imagine. Il suffit d’assister au premier lâcher d’un élève pilote pour mesurer combien l’intensité du plaisir de voler est immense – autant que la fi erté au retour du vol – et chaque pilote breveté sait bien que ce grand moment compte parmi les meilleurs souvenirs de sa vie. Une fois que vous aurez décroché votre brevet de pilote, toutes les destinations évoquées dans cette nouvelle édition vous tendront les bras… ou plutôt les ailes (cette nouvelle édition proposant 20 balades aériennes dans le ciel de France) ! Pour ceux qui sont déjà pilotes, le guide fourmille d’idées de destinations sans oublier qu’ici, toutes les informations proposées demeurent accessibles au plus grand nombre : pas de langage aéronautique abscons où les hauteurs sont en pieds, les distances en milles nautiques, les vitesses en noeuds... Bref, des informations risquant de rebuter rapidement les non-initiés !
Aussi…, vous pouvez laisser traîner nonchalamment cet ouvrage dans votre salon, c’est même fortement conseillé ! Famille ou amis seront interpellés par ce restaurant incroyable à deux pas d’un aérodrome, ou cet hôtel caché entre l’aérodrome et la plage. En ce sens, le Petit Futé « La France en Avion » souhaite aussi vous aider à défi nir des destinations pour voler avec vos proches.
Quel plus grand bonheur en eff et que de partager sa passion avec sa famille ou ses amis ! Trop souvent les idées de destination des pilotes chevronnés se trouvent être déterminées par des critères strictement aéronautiques, ce qui n’emporte pas l’adhésion spontanée de leur entourage… Grâce à ce Petit Futé, vous pourrez choisir des activités qui plairont à votre famille et à vos amis et vous n’aurez
plus qu’à préparer la navigation, le Petit Futé ayant balisé pour vous la partie touristique du vol. Ainsi équipé, le Petit Futé vous souhaite bons vols au dessus de notre beau pays.

VERSION NUMÉRIQUE OFFERTE :  Le Petit Futé vous offre sa version numérique en téléchargement gratuit pour votre Smartphone, votre tablette, votre liseuse ou votre ordinateur PC/Mac. Une offre futée pour préparer au mieux son séjour et voyager léger tout en restant informé.

EN 2014, LE PETIT FUTE VOUS OFFRE LE GUIDE DE VOS VACANCES : Afin de toujours mieux accompagner ses lecteurs, le Petit Futé propose cette année, en plus du bonus numérique, le Petit Futé propose « Le guide de vos vacances » pour tout achat d’un guide des collections Country-Guide, City-Guide Monde, City-Trip, Départements et Régions de France, Thématiques et bien sûr, City-Guides. Cette off re est valable en France Métropolitaine mais aussi en Belgique, en Suisse, au Luxembourg et au Canada dans tous les points de vente participant à cette opération (dans la limite des stocks disponibles). A travers ce guide, le Petit Futé propose à ses lecteurs une mine de conseils, de bons plans futés et de bonnes adresses afi n de choisir et découvrir leurs prochaines destinations de vacances, en France et dans le monde comme le bassin d’Arcachon, la Corse, les îles bretonnes, le Luberon et le Pays Basques ou l’Andalousie, le Cap Vert, Cinque Terre, Cuba, les îles croates, l’Islande, Las Vegas et les parcs nationaux des États-Unis, la Louisiane, mais également Madagascar, la Nouvelle Zélande, le Québec, le Pérou, la Crête, la Sardaigne ou bien encore le Sénégal, le Sri Lanka, la Thaïlande ou le Vietnam. Alors, n’hésitez pas à vous renseigner lorsque vous irez acheter votre Petit Futé !

Le Petit Futé LA FRANCE EN AVION 2014
Nouvelle édition - Collection Thématiques - 312 pages - Prix public : 14,95 Euros.
Version numérique offerte avec le guide.
Disponible sur : www.petitfute.fr
Retrouvez maintenant vos guides Petit Futé sur votre Smartphone et sur votre tablette

dimanche 13 avril 2014

L'imagerie des avions

L'imagerie des avions
Marie-Renée Guilloret

 
 
 
Dans la collection à succès les imageries (documentaires 128 pages illustrées) des éditions Fleurus est paru depuis le 14 mars "L'imagerie des avions" sur le modèle de l’imagerie des camions et des engins de chantier,

 l’imagerie des avions est une mine d’informations et de découvertes : la construction d’un avion, son fonctionnement, le rôle du pilote, les étapes avant le décollage, le fonctionnement d’un aéroport, tous les types d’avion. Cet ouvrage est riche en informations et répondra parfaitement aux questions que se posent les enfants dès l'age de sept ans.


Collection :Imagerie
Titre : Les avions
Auteur : Marie-Renée Guilloret
Illustrateurs : collectif
Parution le : 14 Mars 2014
19,5 X 23,5 cm
128 Pages
ISBN : 978 2 215 141679
Prix : 11,70 €

mercredi 9 avril 2014

ATR 72-600 EC-LRR d'Air Nostrum

ATR 72-600 EC-LRR d'Air Nostrum à Malaga ©Xavier Cotton
C'est le 2 octobre 2007, que l'entreprise ATR (Aviation de transport régional) a lancé la version -600 de ses ATR 42 et ATR 72, ce dernier sera développé le premier. Les deux nouvelles versions ont la même longueur que leurs prédécesseurs et des hélices Ratier-Figeac (568F) à 6 pales.
L'accent a été mis pour améliorer le confort et réduire le bruit dans sa nouvelle cabine nommée Armonia. L'ATR 72-600 peut emporter entre 68 et 74 passagers.
Les ATR 42-600 et 72-600 sont équipés des nouveaux moteurs PW127M de Pratt & Whitney Canada, plus puissants et moins gourmands en carburant.
Le cockpit bénéficie d'écrans à cristaux liquides et d'un ordinateur multi-fonction qui augmente la sécurité de l'appareil et son efficacité. La nouvelle avionique est fournie par Thales Avionics et comprend un nouvel ILS.
Le premier vol de l'ATR 72-600 est intervenu le 24 juillet 2009. La certification civile est obtenue de l'EASA à la fin du mois de mai 2011.
C'est la compagnie marocaine Royal Air Maroc qui a reçu Le premier ATR 72-600 en aout 2011. Elle a depuis conquis de nombreux transporteurs permettant ainsi à ATR de dépasser largement son concurrent canadien Bombardier dans le domaine des avions turbo-propulsés. La flotte de la série -600 atteint désormais plus de 130 avions en service.

La photo ci-dessus a été prise le mercredi 5 mars 2014, l'ATR 72-600 (72-212A) immatriculé EC-LRR (cn 1023) est en finale sur le QFU31 de Malaga. Ce jour là il assure pour Iberia (IB8271) la liaison  entre Mellila (MLN) et Malaga (AGP) . Cet avion a effectué son premier vol le 23 mai 2012 sous l'immatriculation F-WWLQ et a été livré le 6 juin à Air Nostrum.

mardi 8 avril 2014

Louis Blériot par Gérard Hartmann

Louis Blériot
Biographie d'un créateur d'exception
de Gérard Hartmann

« Louis Blériot, Biographie d’un Créateur d’Exception » trace un magnifique portrait du fameux constructeur et pilote français, pionnier de l'aviation, Louis Blériot, ainsi que ses créations historiques.
Né en 1872, Louis Blériot, l’ingénieur diplômé de l'École centrale, parvient, en quelques années de recherches et d’efforts laborieux, à fonder la première entreprise de construction aéronautique au monde « Blériot-Aéronautique », en 1909.
La même année, cet aviateur d’exception réussit brillamment la première traversée aérienne de la Manche, aux commandes de son avion légendaire : le Blériot XI. Cet exploit lui procure une réputation internationale.

En 1910, Louis Blériot reçoit le premier brevet de pilote délivré en France. Il diversifie sa production et développe son entreprise aéronautique, qui se hisse au premier rang sur la scène internationale à l’approche de la Première Guerre Mondiale.
Grâce à ses contributions remarquables au développement de l’aviation et de l’industrie aéronautique, Louis Blériot reçoit de nombreuses distinctions primant sa carrière exceptionnelle : la Légion d'honneur, l’Ordre des Palmes académiques, le prix Osiris de l'Institut de France, la Gloire du sport, Commandeur de l'Ordre de la Couronne (Roumanie) et Officier de l'Ordre de la Couronne d'Italie.
Louis Blériot décède le 2 août 1936, à Paris. La société Blériot-Aéronautique est nationalisée une année plus tard, au sein du regroupement SNCASO.

Ingénieur civil à la retraite, Gérard Hartmann voue une passion particulière pour l’histoire de l’aviation à laquelle il dédie une panoplie d’articles publiés sur le web et dans différentes revues spécialisées.
Il est également l’auteur de « Lioré et Olivier, un grand constructeur aéronautique » et de « Clément-Bayard, industriel pionnier », parus aux Éditions ETAI.


Auteur : Gérard HARTMANN
Nombre de pages : 192
Format : 215x280
Prix : 37,05€
Date de parution : 12 Mars 2014
EAN : 13 9782726897539
Editeur : ETAI ALBUMS (http://www.editions-etai.fr/)

lundi 7 avril 2014

L'anglais pour voler 5ème édtion

Lexique aéronautique L’Anglais pour Voler ©Dominique Defossez
Voici une bonne nouvelle concernant la préparation à L'anglais OACI vue sur le site d'anglais aéronautique : 

Prepa PLS Anglais-AERONAUTICS and DEFENSE for English learners de  Recce233Savoie

Le livre (et CD-Rom) “L’Anglais pour Voler” est devenu une référence de l’anglais aéronautique et à juste titre : les 5000 mots et 1500 abréviations compilés sont présentés à la fois par ordre alphabétique et exprimés dans des chapitres thématiques qui peuvent se révéler un excellent outil d’entraînement pour les aviateurs dans leur quête du FCL .055 pour les personnels navigants et de l’ELPAC (English Language Proficiency for Aeronautical Communication) pour les contrôleurs de circulation aérienne.
Dominique Défossez, ingénieur en chef de la navigation aérienne, contrôleur aérien et titulaire d’une maîtrise d’anglais met régulièrement à jour son lexique et CD interactif “L’Anglais pour Voler” depuis plusieurs années déjà.

Voici une très bonne nouvelle pour ceux qui sont équipés d’Apple en iPhone et iPad qui souhaitent parfaire leur anglais OACI puisque une application" L’Anglais pour Voler" est désormais disponible .

jeudi 3 avril 2014

50ème saison de présentation des Red Arrows

Trois des "Red Arrows" au décollage de Lyon Saint-Exupéry ©Philippe Lohat
Les photos des "Red Arrows" dans leur livrée spéciale prises ce 31 mars à Lyon Saint-Exupéry par  mon ami Philippe m'ont donnée l'idée de traduire l'article paru sur le sujet sur leur site officiel :

Afin de célébrer sa 50ème saison de présentation, l'Équipe Acrobatique de la Royal Air Force, les fameux "Red Arrows" ont choisi d'afficher une nouvelle décoration sur la dérive des neuf Hawk T1 qui la composent.

Cette modification est le changement le plus significatif de la livrée de l'avion des "Red Arrows" depuis 1979, années où la patrouille les reçût en dotation. Le nouveau dessin sur la dérive représentant l"Union Jack" reflète au mieux l'esprit britannique et souligne le rôle des "Red Arrows" comme  ambassadeurs du  Royaume-Uni et comme visage public de la Royal Air Force.

La nouvelle décoration de la dérive en l'honneur de la 50ème saison de présentation des "Red Arrows" en 2014 a été dévoilée le 17 février sur leur base de la RAF à Scampton dans le  Lincolnshire.

Hawk T1 des Red Arrows au roulage à Lyon Saint-Exupéry©Philippe Lohat
Tous les jets de la patrouille ont reçu le nouveau "look", mais leur fuselage rouge et blanc reste inchangé.
Le Squadron Leader Jim Turner, leader de la patrouille qui s'est impliqué dans le nouveau dessin a dit : "Les "Red Arrows" Patrouille Acrobatique de la Royal Air Force sont extrêmement fiers de notre héritage et  nous espérons que ce dessin sur la dérive apporte avec lui un sentiment de partage de cette fierté tant pour les anciens membres de la patrouille que pour le public.
Une nouvelle peinture de l'avion entier aurait pris trop de temps et aurait été trop coûteuse et je pense que l'équilibre a parfaitement été respecté.
Les "Red Arrows" représentent autant l'esprit d'excellence britannique que la qualité de son ingénierie et j'espère que nous pourrons continuer d'inspirer les jeunes afin qu'ils rejoignent la Royal Air Force."
Deux Hawk T1 des Red Arrows ©Philippe Lohat
Cette année sera la 50ème saison de présentation pour les"Red Arrows, dont la devise est l'Éclat -  signifiant l'excellence.
Depuis cette première présentation en mai 1965,  des millions de spectateurs du monde entier ont  été ravis par la précision du vol de la Patrouille en formations serrées effectuant des croisement fins, boucles et tonneaux.
La patrouille volait à l'origine sur Gnat, mais est passé sur "Hawk" de BAE Systems depuis 1980 et vole toujours sur cet avion de nos jours.
Conçu par le Centre Médiatique Aérien de la RAF à High Wycombe, la dérive représente les  grands traits caractéristiques de deux avions comme un hommage à l'héritage de la patrouille que d'opérations actuelles.
La nouvelle décoration restera toute la saison de présentation de 2014 de la Patrouille des "Red Arrows", qui commence  fin  mai et se termine fin de septembre.

Hawk T1 des Red Arrows ©Philippe Lohat
Le Squadron Leader Turner a dit : "Nous espérons distraire le public avec un programme de 85 présentations cette année dans neuf pays différents et espérons que la qualité de la présentation sera au niveau de la tradition des meilleures équipes précédentes. Éclat. "
Depuis leur première présentation, les "Red Arrows" ont promu l'excellence de la Royal Air Force et  prouvé l'habileté de son personnel hautement qualifié.
Les "Red Arows" aident au recrutement tout en contribuent à la diplomatie de défense en s'affichant à l'étranger et supportent l'industrie et les plus larges intérêts britanniques.
La patrouille est constituée de neuf pilotes en présentation, tous originaire d'escadrons de combat et officiers d'expérience dans la Royal Air Force
Chacun a précédemment opéré sur d'autres avions à réaction, comme le "Tornado" ou le "Typhoon" avion de combat  multirôle - Aidant la "Royal Air Force" dans son travail journalier pour protéger la nation et ses intérêts.
Une équipe de 120 personnes apporte un support d'assistance aux "Red Arrows", y compris des planificateurs de vol et d’opération, des techniciens d'ingénierie, des photographes, des experts de l'équipement de sécurité, des chauffeurs, le département des relations publiques,les fournisseurs et administrateurs.

Suivez : @rafredarrows sur Twitter ou RAF Red Arrows sur Facebook. #reds50


Sources des informations :
http://www.raf.mod.uk/reds/

dimanche 30 mars 2014

Airshow Franco-Belge à lens-Benifontaine

l'affiche officielle, réalisée par Pierre-André Cousin, peintre de l'Air
Après le succès des Fêtes de l’Air 2007, 2010 et 2012 qui ont accueilli respectivement 22.000, 30.000 et 53.000 spectateurs, le prochain grand meeting aérien aura lieu le Dimanche 18 Mai 2014 sur l’aérodrome de Lens-Bénifontaine. Il aura pour thème l’Amitié franco-belge. Pascale Alajouanine-Duhoo qui est la marraine officielle du Meeting de Lens-Bénifontaine depuis 2007, le sera à nouveau pour celui de 2014.
Pascale Alajouanine Lens 2012 ©Xavier Cotton
Cet événement d’importance qui verra la présence d’aéronefs des deux pays est organisé grâce au soutien de la Communauté d’Agglomération de Lens-Liévin, du Département et de la Région ainsi que de nombreux partenaires privés et institutionnels.
Son organisation exemplaire et la qualité du spectacle offert le placent dans le paysage des grands Airshows européens et sa gratuité pour le public permet l’accès au plus grand nombre.
La Fête de l’Air de Lens-Bénifontaine est devenue un événement attendu, par le grand public et par les initiés.
Patrouille Aérostar sur Yak Lens 2012 ©Xavier Cotton
La Fête de l’Air de Lens-Bénifontaine se déroulera à l’aérodrome, sur deux jours.
Le samedi 17 Mai réservé aux entraînements des aéronefs et aux baptêmes de l’air en avions et hélicoptères sera destiné à l’accueil des enfants et handicapés, aux médias ainsi qu’aux professionnels et photographes spécialisés. 
Potez 60 F-POSE Lens 2012 ©Xavier Cotton
Le dimanche 18 Mai sera consacré au grand meeting aérien franco-belge. Dès 13h00, la Fameuse Patrouille "Breitling Jet Team" et ses sept L39 Albatros ouvrira le bal. Le grand public pourra assister gratuitement à plus de 6 heures de spectacle aérien varié, alterné de démonstrations d’aéronefs civils et militaires récents et de collection, de voltige aérienne et de vols en patrouille.
L’aérodrome sera également le lieu d’animations et d’expositions diverses et une grande exposition statique d’aéronefs sera ouverte au public dès le début de matinée.
Patrouille de Mirage 2000 Lens 2012 ©Xavier Cotton
Un meeting aérien de cette importance ne peut être organisé qu’avec le soutien et l’aide financière de Partenaires qui doivent trouver un intérêt et un retour en terme d’Image et pour lesquels les organisateurs du meeting ont développé une gamme de prestations qui leur permet de monter une opération de relation publique adaptée à leurs budgets et besoins. Cela va de la simple invitation en parterre VIP au carré privatif avec chapiteau et repas.
Spitfire Lens 2012 ©Xavier Cotton



 Contacts : 
Association « Fêtes de l’Air Lens-Bénifontaine » 
62 Bis, rue Pasteur F-62410 BÉNIFONTAINE
Téléphones : (33) (0) 6 09 50 31 52
Site : www.meeting-air-lens.com
         www.facebook.com/Lens.Airshow
       

samedi 29 mars 2014

Tour de Contrôle de Malaga

Tour de contrôle de Malaga (Espagne) ©Xavier Cotton
Voici, une nouvelle tour de contrôle ajoutée à ma collection, celle de de l'aéroport de Malaga (LEMG) en Andalousie (Espagne) inaugurée en 2002.
Si vous souhaitez que je publie vos photos de tour de contrôle prises à travers le monde lors de vos voyages, dans votre ville ou sur l'aéroport sur lequel vous travaillez, n’hésitez pas à les envoyer à mon adresse mail suivante : passiondesavions@orange.fr

lundi 24 mars 2014

Meeting de La Ferté Alais 2014 : Le temps des hélices

©Romain Hugault
7 et 8 juin 2014

La 42eme édition du traditionnel meeting de l’Amicale Jean-Baptiste Salis (AJBS) aura lieu les 7 et 8 juin sur le «champ d’aviation» de La Ferté-Alais, implanté sur la commune de Cerny, en Essonne (91). 
Le thème principal sera la commémoration du 70 ème anniversaire Débarquement en Normandie (Jour J), la plus grande opération aéroportée de la Seconde Guerre mondiale débutée le 6 juin 1944. Un tableau aérien évoquera ce fait de l’histoire avec plus d’une dizaine d’appareils en vol au même moment, comprenant plusieurs warbirds, une patrouille de trois Douglas DC-3/C-47 Dakota et le largage de parachutistes par un C-160 Transall de l’Armée de l’Air. 


Ouverture du terrain à partir de 7h30 les samedi et dimanche. Attention, les vendredi 6 juin et lundi 7 juin, l’aérodrome sera réservé aux personnes autorisées.

  • Le matin, il y aura la possibilité d'effectuer des baptêmes de l’air à bord d'avions historiques ( Junkers Ju-52, Antonov An-2,  Stinson Reliant,  Boeing Stearman, T-6 et Travel 4000)
  • Vous pourrez recevoir des dédicace des dessinateurs de BD aéronautique les plus réputés, dont Romain Hugault, auteur de l’affiche 2014.
  • Mais aussi voyager dans l’histoire de l’aviation avec une exposition historique et bien d’autres animations.
  • Enfin un plateau de 150 avions de collection exceptionnels, que le public pourra approcher toute la matinée, fera la joie des passionnés et des photographes.

À partir de 13h, le spectacle aérien commenté par Bernard Chabbert, entraînera petits et grands à la découverte du monde de l'aviation, des débuts héroïques des pionniers jusqu'aux avions d'armes les plus modernes en passant par les chasseurs de la première et de la Seconde guerre mondiale… Sans oublier les "limousines de l'air" des années 1930.
 
Le plateau mettra en scène également les chasseurs de la Grande Guerre, et notamment la collection de « Memorial Flight » qui se complète cette année d’un rare LVG CVI récemment achevé.
La présence du Morane G, réalisé par l’équipe de Réplic’Air, réplique de celui avec lequel Roland Garros a traversé la Méditerranée en 1913 (exploit renouvelé en septembre dernier par Baptiste Salis) est confirmée. Il volera de concert avec le Morane H de l’Amicale J.-B. Salis.

Les avions d’armes modernes ne sont pas oubliés avec la présence de deux Rafale de la Marine Nationale accompagnés de deux Super Etendard et d’un Grumman Hawkeye. Le Rafale Solo Display de l’Armée de l’Air est également au programme du meeting 2014.
Cette année c'est la patrouille Breitling Jet Team, et ses 7 L-39 Albatros qui clôturera le meeting de La Ferté-Alais. Le dimanche 8 juin profitant d'un parcours de liaison entre deux commémorations officielles, la PAF fera un passage au dessus de l'aérodrome de La Ferté-Alais.
 Le plus important meeting aérien d’Europe  avec sa pyrotechnie, son habillage musical et sa sono surround…



Informations Pratique :

Ouverture au public le samedi 7 et le dimanche 8 juin à partir de 7h30
Les vendredi 6 juin et lundi 9 juin, accès de l’aérodrome réservé aux seules personnes autorisées. Entrée : 25 € (hors exposition statique). Enfants de 10 à 16 ans : 10 €. Gratuit pour les moins de 10 ans. Exposition statique : 5 € (adultes et enfants de 10 à 16 ans). Gratuit pour les moins de 10 ans. Parking voitures gratuit. Campings cars : 30 € pour les 2 jours (hors billets d’entrée)
avec une mise en place possible à partir du vendredi 18h00 jusqu’à 20h00.

Il est recommandé d’acheter, à prix préférentiel (20 €), les billets à l’avance dans les magasins (Carrefour, Fnac, Géant, Magasins U, Intermarché, Auchan, Cora, Cultura, Leclerc, Le Progrès…) ou sur internet (www.francebillet.com ou www.ticketnet.fr)
Détails pratiques sur www.ajbs.fr.

dimanche 23 mars 2014

Enveloppe commémorative pour le centenaire de la BA 102 de Dijon

La base Aérienne 102 de Dijon est l'une des plus anciennes de France puisqu'elle a vu le jour en 1914. Elle a été rebaptisée "Capitaine Guynemer", du nom d'un de ses pilotes, héros de la Grande Guerre, disparu en mission de combat le 111 septembre 1917. Des militaires de renom ont servi la BA 102, à l'instar de de Caroline Aigle qui a travaillé en ce lieu à compter de l'an 2000. Pour commémorer le centenaire de la base, un souvenir a été édité. Il s'agit d'une enveloppe illustrée, affranchie d'un IDtimbre à l'effigie du capitaine Guynemer et oblitérée d'un timbre à date spécial (28 mars 2014)/ Ce souvenir esr disponible par correspondance au prix de 3 € (frais de port inclus). Une serie spéciale de l'enveloppe tirée à 20 exemplaires, numérotées et signée par le commandant de la base aérienne, Jean-Christophe Boëri, est également proposée. Un bloc collector de 4 IDtimbres (même visuel que celui de l'enveloppe) est vendu au prix de 10 € (frais de port inclus, possiblité de timbre à date sur l'un tes quatre timbres, à préciser).

Renseignements sur l'opération et le centenaire à venir :
M. Frédéric Lafarge, chargé de relations publiques et délégué au patrimoine historique de la BA 102 de Dijon
Tel  03 80 69 51 56 

Commandes :
Renaud Huez-CIRISI-BA 102- 21093 Dijon Cedex 9.
tel : 03 80 69 52 08 ou 06 16 41 4 73
ou

Source des informations :
Atout Timbres
M. Frédéric Lafarge, chargé de relations publiques et délégué au patrimoine historique de la BA 102 de Dijon

mercredi 19 mars 2014

Emission d'un timbre en l'honneur de Caroline Aigle

Caroline Aigle 1ere pilote de chasse française, création de P-A Cousin, gravure de P.Albuisson d’après
photos Chris Lofting (Mirage) et SIRPA Air (portrait)
Le 7 avril 2014, La Poste émet un timbre de la série Poste aérienne consacré à Caroline Aigle, 1ere pilote de chasse française.

Le vol brisé…

Caroline Aigle aurait eu 40 ans cette année. Fille de médecin militaire elle a poursuivi ses études dans des lycées militaires avant d’intégrer la prestigieuse école Polytechnique.
En 1997 elle décide de servir dans l’armée de l’air et intègre l’école de l’air de Salon-de-Provence.
En 1999 elle est la première française brevetée pilote de chasse dans l’armée de l’air. Elle fait ainsi tomber au prix de rudes efforts un solide bastion masculin. Elle est promue commandant d’escadrille à 32 ans. Caroline Aigle était également une sportive accomplie, cette passionnée des choses de l’air, énergique et volontaire était sur le point de devenir astronaute.
Sa mort à 33 ans des suites d’un cancer foudroyant a soulevé une vive émotion.
Son portrait illustre le timbre qui lui est dédié, en fond un mirage 2000-5 sur lequel elle a volé.

Mini-feuille Caroline Aigle – Poste aérienne
Cette mini-feuille retrace la carrière de Caroline Aigle.
En haut le mirage 2000-5 sur lequel elle a volé, et un moineau allusion à son surnom.
A gauche les insignes des écoles, bataillons, escadrons qui ont jalonné sa carrière.




 
Les infos techniques …

Le timbre
Auteur : Pierre-André Cousin
Graveur : Pierre Albuisson
Impression : mixte offset/taille-douce
Format du timbre : 52 mm x 31 mm
Valeur faciale du timbre : 3.55 €
Tirage : 1,2 million d’exemplaires
Mentions obligatoires : création de P-A Cousin, gravure de P.Albuisson d’après photos Chris Lofting(Mirage) et SIRPA Air (portrait)

La mini-feuille
Auteur : Pierre-André Cousin
Impression : mixte offset/taille-douce
Format : 130 mm x 185 mm ; Prix de vente : 35,50 €
Tirage : 35 000 exemplaires

Les infos pratiques…
Le timbre et la mini-feuille seront vendus en avant-première à :
▪ MONTAUBAN (82)
Le 5 avril 2014 de 9 h à 13 h et de 14 h à 17 h et le 6 avril 2014 de 10 h à 17 h, site du village sportif de la ville de Montauban, ligne d’arrivée, espace de la Base de Défense de Montauban Agen Castelsarrasin, allée de l’Empereur, 82000 Montauban.
PARIS (75)
Le 5 avril 2014 au Carré d’Encre, de 10 h à 18 h, 13 bis rue des
Mathurins, 75009 Paris.
Dédicaces de l’artiste Pierre-André Cousin au Carré d’Encre le 5 avril de 10h30 à 12h et de 14h à 16h

Il sera vendu dans certains bureaux de poste à partir du 7 avril 2014, par correspondance à Phil@poste service clients, sur le site Internet www.laposte.fr/timbres et au Carré d’Encre.
Service clients : Z.I Avenue Benoît Frachon, BP 10106 Boulazac, 24051 Périgueux Cedex 09.

mardi 18 mars 2014

Premier vol de l'E-Fan d'Airbus Group Innovations


Le 11 mars dernier, Didier Esteyne, directeur technique d'ACS, a effectué le 1er vol aux commandes du prototype du bimoteur tout-électrique E-Fan au départ de l'aéroport de Bordeaux-Mérignac. Ce dernier a été conçu par la PME charentaise Aéro Composites Saintonge (ACS) et Airbus Group Innovations.

Présenté en statique au public pour la première fois lors du dernier salon du Bourget en juin 2013, l'E-Fan est un avion-école à propulsion électrique, fabriqué en fibres de carbone. Il est équipé de deux turbines électriques et mesure 6,7 m de long pour 9,5 m d'envergure. Chacun des moteurs peut fournir une poussée de 1,5 kN et est alimenté par deux packs de batterie lithium polymère (Li-Po) situés dans les ailes.

Airbus Group espère une commercialisation de cet avion d'ici quatre ou cinq ans, avec notamment la création d'une filiale baptisée VoltAir, qui supporterait le lancement d'une aviation électrique 100% "made in France". Le projet est également soutenu par la DGAC.
Une usine dédiée à l’assemblage de l’E-Fan devrait être construite en Aquitaine, fondée sur une production en partenariat avec les PME locales.

jeudi 13 mars 2014

DAHER-SOCATA dévoile le TBM 900, son nouveau TBM

Daher Socata TBM 900 ©Daher Socata

Après plus de 3 ans de développement, le TBM 900 vole plus vite et plus loin Certifié, l’avion est déjà en production, commandé et prêt pour les premières livraisons

Tarbes, France, 12 mars 2014 – DAHER-SOCATA a dévoilé aujourd’hui un nouvel avion d’affaires à turbopropulseur de la famille TBM, baptisé TBM 900. Il fait l’objet d’une optimisation de son aérodynamique et de son installation moteur pour offrir des performances et un confort inégalés à ses pilotes et passagers. Développé dans le cadre d’un programme de plus de 3 ans qui a nécessité 160 000 heures de travaux de recherche et développement, et plus de 200 heures d’essais en vol, le TBM 900 a été certifié, lancé en production, commandé et est prêt pour les premières livraisons prévues dès ce mois-ci.

DAHER-SOCATA a intégré plus de 26 modifications dans le TBM 900, tout en s’appuyant sur la base du TBM. Ces évolutions portent notamment sur les éléments suivants :
Daher Socata TBM 900 ©Daher Socata
-     L’optimisation de la circulation d’air dans le moteur : La pointe avant a été complètement repensée depuis le cône d’hélice jusqu’à la cloison pare-feu. Elle accueille la nouvelle hélice Hartzell 5 pales en matériaux composites qui a été optimisée en fonction des contraintes avion, une entrée d’air, des capots-moteur en fibre de carbone, un plénum simplifié et de nouvelles tuyères, le tout étudié avec des moyens de CFD (Computational Fluids Dynamics).

-     l’aérodynamique a été revue avec notamment l’ajout de winglets en bout d’aile, un nouveau design intégré des feux de navigation, un nouvel arêtier de dérive, un nouveau cône arrière et un changement de forme des trappes de train qui couvrent mieux les roues du train principal. La silhouette du TBM s’en trouve transformée et modernisée.
Commande nono-manette TBM 900 ©Daher Socata
-     l’interface homme-machine est améliorée et simplifiée : le cockpit accueille une mono-manette de commande moteur au lieu des trois manettes traditionnelles, ce qui représente une évolution majeure dans cette catégorie d’appareil ; le limiteur de couple a été ajusté pour permettre d’utiliser la puissance maximale de 850 chevaux dès le décollage ; le cockpit accueille également un nouveau volant plus ergonomique avec l’incorporation de 10 boutons de fonctions ; enfin les commandes des systèmes ont été optimisées et sont présentées sur un panneau incliné au bas du tableau de bord pour en faciliter l’accès et la lisibilité.

-     le système électrique a été entièrement repensé en 300 Ampères pour faciliter les démarrages et accepter de nouveaux équipements embarqués spécifiques. Grâce à un nouveau cœur électrique, le démarrage est semi-automatique et l’alternateur de secours est de toute dernière génération, avec une capacité de 100 Ampères, ce qui permet d’éviter un délestage électrique en cas de panne.
-     le confort est également amélioré grâce à un système de pressurisation automatique ainsi que de nouveaux sièges dessinés par l’agence Malherbe Design.
Daher Socata TBM 900 ©Daher Socata
Toutes ces améliorations visent à renforcer l’attrait du TBM auprès des pilotes tout en offrant au TBM 900 un surcroît de performances sans augmenter la puissance du moteur et la consommation. La vitesse de croisière maximale est portée à 330 nœuds (611 km/h) à l’altitude de 28 000 ft (8 500 m). La distance franchissable maximale est désormais de 1 730 NM (3 200 km) avec une consommation de carburant de 140 l/heure. Grâce à la possibilité d’utiliser la puissance maximale du moteur à 850 ch dès le décollage, le roulage est réduit, particulièrement par temps chaud ou en altitude. Et le TBM 900 atteint son altitude maximale de 31 000 ft en 18 min 45.

dimanche 9 mars 2014

AIR FRANCE (1945-1958) L’âge d'or des hélices


AIR FRANCE (1945-1958) 
L’âge d'or des hélices
Bruno Vielle


Fin  1944, après l’euphorie de la  libération , le réveil des  Français est douloureux  les moyens de transport Ferroviaires, routiers et maritimes sont sinistrés. la restauration des liaisons aériennes est donc une priorité du gouvernement provisoire de la  république Française. Manquant de tout, avec une flotte dépassée, le réseau des lignes aériennes françaises rétablit rapidement, à la fin de la guerre, les liaisons aériennes entre les grandes villes françaises puis entre la métropole et les colonies. la paix revenue, Air France lui succède le 1er  janvier 1946. elle ouvre au cours de l’été ses premières liaisons transatlantiques avec des appareils américains, DC4 et constellation. leur utilisation, qui ne devait être qu’une exception en attendant le développement d’appareils nationaux, se généralise au fil des mois car les constructeurs nationaux souffrent des difficultés de l’après-guerre. pourtant, le formidable développement des technologies aéronautiques durant la guerre annonce un avenir prometteur à l’aviation civile mondiale.
Air France devra donc relever ce défi : se doter d’avions modernes et adaptés à cette nouvelle époque, développer le réseau aérien aussi bien français que mondial, afin d’élargir le rayonnement de la France et s’imposer dans les cieux. Préfacé par Alexandre de Juniac, le  PDG d’Air France-KLM, découvrez l’histoire passionnante de cette entreprise Française emblématique dans un ouvrage richement documenté de photos et documents d’époque.


L’Auteur : Bruno Vielle est passionné d’aviation depuis sa plus tendre enfance. Devenu mécanicien avion, il entre à Air Inter en 1988 puis à Air France en 1997. Féru d’histoire de l’aviation, après Air Inter, l’avion pour tous, publié chez E-T-A-I en 2005, il entreprend des recherches sur les débuts d‘Air France. Ce travail aboutit à la rédaction d’un premier tome sur la genèse de la compagnie publié en 2011 Air France 1933-1944, un turbulent décollage. Membre du Conservatoire de l’Air et de l’Espace d’Aquitaine, après quatre années de restauration, il a fait revoler un Stampe SV4.

Date de parution : 05/02/14
Éditeur : ETAI  http://www.editions-etai.fr/
ISBN : 978-2-7268-9751-5
EAN : 9782726897515
Nombre de pages : 176 pages
Photos : 219 photos
Dimensions : 24,7 cm × 27,6 cm × 1,7 cm
Poids : 1,095 Kg
Prix : 43€

samedi 8 mars 2014

1er Vol de l'A350 aux couleurs de Qatar Airways au dessus de Toulouse

1er vol de L'A350 aux couleurs de Qatar Airways au dessus de Toulouse ©QatarAirways

1er VOL DE L’A350 AUX COULEURS DE QATAR AIRWAYS
 AU DESSUS DE TOULOUSE

Client de lancement de l’A350, la compagnie aérienne
 attend la livraison de son 1er avion cette année

Le 7 mars 2014

PARIS, France – Attendu pour la fin de l’année, un A350 aux couleurs de Qatar Airways a effectué son premier vol au dessus du siège social d’Airbus à Toulouse.

Ces vols d'essai surviennent suite à la visite d’Akbar Al Baker, Président Directeur Général de Qatar Airways au siège d'Airbus à Toulouse le mois dernier. Une visite durant laquelle il a remercié le personnel d’Airbus au nom de la compagnie pour le travail accompli dans le cadre de la livraison des 80 A350 en commande, un projet en adéquation avec la stratégie de développement de la compagnie.

Qatar Airways, client et partenaire clé pour Airbus depuis la livraison de son premier Airbus en 1997, verra sa flotte renforcée de manière significative dans les années à venir grâce à la livraison de plus de 200 avions actuellement en commande, de l'A320 à l’A380, l’avion commercial le plus grand du monde.

Akbar Al Baker a déclaré : « Notre objectif numéro un est d’offrir à nos clients la meilleure expérience de vol possible et ce, notamment grâce au confort sur-mesure proposé dans l'ensemble de nos cabines, ainsi que par l'expansion continue de notre flotte jeune et moderne. »
1er vol de L'A350 aux couleurs de Qatar Airways au dessus de Toulouse ©QatarAirways
« Qatar Airways est fière d'être le client de lancement de ce nouvel appareil qui offrira une expérience unique de voyage à tous nos clients et nous avons hâte de recevoir le premier de nos 80 A350. »

L'Airbus A350 sera l'un des avions de ligne les plus économes en termes de carburant et d’opérations. Il propose un design intérieur innovant et confortable en totale adéquation avec les valeurs et le service 5 Etoiles de la compagnie aérienne. Réalisé à partir des derniers matériaux et techniques de construction, ce dernier né d'Airbus est en passe de révolutionner le voyage aérien.

Qatar Airways dispose d'une gamme complète d'appareils Airbus. En plus des 80 A350 actuellement en commande, la compagnie aérienne dispose d'une flotte d’Airbus comprenant des A319LR, A320, A321, A330 Cargo, A330 et A340. Qatar Airways est également client de l'A380.
1er vol de L'A350 aux couleurs de Qatar Airways au dessus de Toulouse ©QatarAirways

Qatar Airways a connu une croissance rapide en seulement 17 ans d’existence et a effectué des commandes d'une valeur de plus de 50 milliards de dollars pour plus de 280 avions. La compagnie opère aujourd’hui une flotte de 129 appareils vers 136 destinations affaires et loisirs à travers le monde.

Dans les semaines et les mois à venir, 7 ouvertures de lignes sont prévues : Philadelphie, Etats-Unis (2 avril 2014), Larnaca, Chypre (29 avril 2014), l’aéroport Sabiha Gokcen d’Istanbul, Turquie (22 mai 2014), Edimbourg, Ecosse (28 mai 2014), Miami, Etats-Unis (10 juin 2014), Tokyo Haneda (18 juin), Dallas, Etats-Unis (1er  juillet 2014) et l’aéroport Haneda à Tokyo, Japon (18 juin 2014).

Communiqué de presse : www.qatarairways.com

dimanche 9 février 2014

Compiègne Aéro-Classic 2014

Affiche « Compiègne Aéro-Classic » 2014 dessinée pour le CMV par Antoine Crespin.
« Compiègne Aéro-Classic » 2014 se déroulera les 14 et 15 juin sur l’aérodrome de Compiègne-Margny. Les équipes du Cercles des Machines Volantes sont d’ors et déjà à pied d’œuvre pour organiser ce rendez-vous à ne pas manquer.
Comme l’édition 2013, le « Compiègne Aéro-Classic » 2014 s’articulera en deux temps forts :
    • La matinée sera organisée autour du parking statique, où vous pourrez découvrir de près les avions présents et discuter avec pilotes et mécaniciens, et de l’exposition de véhicules anciens et militaires. Différents stands vous feront découvrir les projets en cours de l’association et l’histoire de l’aérodrome de Margny-lès-Compiègne, un des premiers en France. A l’issue, un service de restauration sera disponible sur place.
    • L’après-midi sera dévolue aux démonstrations en vol. Sont déjà annoncés : Nieuport 28 (réplique), Sopwith Pup (réplique), Stampe SV4, De Havilland Tigermoth, Piper L4H, Beechcraft 17 Staggerwing, North-American T6 Texan, North-American P51 « Mustang », Yak 50, Yak 52, Yak 11 (statique), Luscombe Silvair, Pitts, Christen Eagle… et d’autres surprises que nous vous dévoileront le moment venu !

Horaires

    • Ouverture au public entre 10h et 18h
    • Accès au parking avions de 10h et 13h30
    • Démonstrations en vol de 14h à 17h30

Tarifs et Billetterie

    • Entrée du meeting :
      • Adultes : 8€ (ne comprend pas l’accès au parking avions)
      • Enfants de moins de 12 ans : gratuit
      • Parking : gratuit
    • Entrée du parking avions :
      • Adultes : 1€
      • Enfants de moins de 12 ans : gratuit
Les billets seront en vente sur place.

Accès au meeting

Les différents accès à l’aérodrome de Margny-lès-Compiègne sont expliqués ici.
Les arrivées en avion seront autorisées entre 10h et 12h, les départs à partir de 18h. Pendant la durée du meeting, le contrôle sera assuré par le directeur des vols. Contact radio obligatoire sur la fréquence de l’aérodrome. Un parking avions visiteurs sera organisé au Sud de la piste. La carte VAC est disponible ici.

Hébergement, Restauration et plus !

Un service de restauration rapide vous sera proposé sur place.
Pour continuer votre visite dans notre belle région, l’Agglomération de la Région de Compiègne est doté un grand nombre d’hôtels et de restaurants : Hotels, Restaurants. L’Office de Tourisme de Compiègne et sa Région vous propose de nombreuses visites guidées, expositions et sorties culturelles.

Sources des Information :
Le Cercle des Machines Volantes : http://www.cercledesmachinesvolantes.com/
L'Écharpe Blanche : http://www.lecharpeblanche.fr

vendredi 31 janvier 2014

Tour de contrôle de Nantes-Atlantique

Tour de contrôle de Nantes-Atlantique ©Philippe Lohat


En 1928, près du Château de Bougon fut créé un camp d'aviation à usage essentiellement militaire, sur un terrain de 50 hectares le long de la route qui va de de Nantes à Paimbœuf. 
Une usine des établissements Breguet fut accueilli au Brossais en 1934-1935 avec un raccordement au terrain d'aviation.
En 1939, la piste en herbe est remplacé par une piste bétonnée de 900 m x 40 m. Durant la seconde guerre mondiale, les allemands  en firent un véritable camp avec baraquements, blockhaus, casemates en béton. Des bombardiers y furent basés, ceux-ci s'envolaient vers l'Angleterre. Les Alliés bombardèrent le terrain le 4 juillet 1943 faisant 20 victimes civiles, et détruisant aux trois quart l'usine la rendant inutilisable

À la fin de guerre, l'Armée de l'air reprit possession du terrain, dont les Allemands avaient détruit les infrastructures au moment de leur retraite. En 1948-49, le terrain porta sa superficie à environ 300 hectares. Les pre­mières activités commerciales de l'aérodrome apparurent en 1951, avec la construction de premier bâtiment (en bois), alors que se développaient les activités de tourisme et de vols d'essais.

De 1954 à 1960, la zone aéroportuaire fut aménagée et la piste fut allongée (2900 m x 45 m) et balisée. La voie ferrée Nantes - Sainte-Pazanne fut déviée en 1963. Cet aéroport prit alors pour nom : Aéroport international Château Bougon jusqu'en 1988, année où il fut renommé Nantes-Atlantique.

La nouvelle tour de contrôle est construite  en 1994.

mercredi 22 janvier 2014

Le Centenaire de l’aviation à Epernay

Les ailes sparnaciennes à Epernay-Plivot

Avis aux collectionneurs d’avions :

L'aéroclub d'Epernay-Plivot "Les ailes sparnaciennes" (LFSW) est  à la recherche d’avions ou de répliques de l’époque de la première guerre mondiale. Les personnes intéressées peuvent prendre contact par mail à lfsw1418@yahoo.fr


La Marne est à jamais associée aux batailles sanglantes de 1914 à 1918. L’occasion du centenaire et le devoir de mémoire  amènent "les ailes sparnaciennes" à créer un événement majeur qui réunira des avions de légende. Si notre région est connu pour les « taxis de la Marne », au nord de Reims « le chemin des dames », le ciel a lui aussi connue ses heures de gloire, le premier combat aérien de l’histoire (5 octobre 1914 : les pilotes français Frantz et Quenault à bord d'un voisin 1 abattent à la carabine un biplace Aviatik allemand au-dessus de Jonchery sur Vesle). La plateforme d’Epernay avec ses pistes en herbe, ses quatre axes de décollage, son environnement dégagé est techniquement la plateforme idéale pour une présentation vivante de ces aéroplanes d’une autre époque.

Cette présentation sera étoffée par des présentations au sol de matériel et uniformes d’époque en situation de bivouac.Cet événement aura lieu sur l'aérodrome Epernay-Plivot (LFSW) du  mardi 29 juillet au Samedi 2 août 2014

Le samedi démonstration en vol ouvert au public, le rassemblement d’avions de collection permettra à l’aéroclub de mettre en avant le patrimoine aéronautique français
Les ailes Sparnaciennes : http://www.aeroclub-epernay.com/plivot51/

mardi 21 janvier 2014

L’aventure aéronautique en Pointe de Caux

L’aventure aéronautique en Pointe de Caux
Du 11 janvier au 30 mars 2014
les mercredi, samedi et dimanche de 15H à 18H.
Musée du Prieuré 
50, rue de la République
76700 HARFLEUR


L’exposition « L’aventure aéronautique en Pointe de Caux » vous est présentée par L’association « Les Amis du Musée du Prieuré d’Harfleur ».
On survole en 16 panneaux, plus de 200 ans d’histoire du vol dans la région. Tout commence en 1784 avec des essais de petits ballons de 3,30m de hauteur. A la fin du XIXe siècle, plusieurs vols humains dans des sphériques ont déjà
eu lieu lorsque Victor Tatin et Charles Richet font une tentative de lancement d’un modèle réduit d’avion à vapeur au Cap de la Hève.
Mais le tournant vient en 1909, plusieurs ingénieurs imaginent des machines volantes allant du cerf volant, aux appareils à pédales et enfin les « plus lourds que l’air » motorisés. C’est ainsi que Charles Wilkes effectue un premier bond
d’environ 300m avec son avion, le 13 août 1909 au terrain de la ferme Rousselin. Le véritable vol a lieu le 23 novembre 1909 lorsque Léon Molon décolle avec son Blériot depuis le même endroit à Bléville.
Le nombre de pilotes augmente chaque jour et des meetings aériens sont organisés dans de nombreuses villes, dont celui de la Baie de Seine en 1910. Durant la première guerre mondiale, le Havre abrite diverses installations du
Centre Aéromaritime. Les exploits des Havrais sur le front sont retentissants, notre agglomération compte deux as parmi ses administrés.
Après la guerre, l’Aéro-club du Havre naît et se développe sur plusieurs terrains avant de s’établir à Bléville. Sur ce dernier, de grands noms de l’aviation y ont fait étape: Costes et Bellonte, Linbergh… C’est aussi l’époque où l’industrie aéronautique est très présente avec les usines d’hydravions Breguet, point de départ des grèves du front populaire.
Durant la seconde guerre mondiale tous les belligérants s’établissent sur l’aérodrome d’Octeville naissant. En septembre 1944, l’enfer est venu du ciel avec les terribles bombardements qui ont causé la mort de 3500 habitants.
Après la guerre l’aviation reprend peu à peu. L’Aéro-club, désormais baptisé du nom du héros Havrais Jean Maridor, est basé à Octeville et la branche vol à voile déménage à Saint Romain. C’est tout cela et bien d’autres que vous pouvez découvrir au Musée du Prieuré d’Harfleur.
Environ 450 documents présentés, agrémenté de 80 objets authentiques. Du 11 janvier au 30 mars 2014 les mercredi, samedi et dimanche de 15H à 18H.
 Musée du Prieuré 50, rue de la République
76700 HARFLEUR

Horaires d’ouverture : Mercredi, samedi, dimanche de 15h à 18h

Tél. : 02 35 45 40 62
E-mail : point-info-harfleur@lehavretourisme.com
Site internet : www.harfleur.fr

lundi 20 janvier 2014

Exposition : Boulogne- Billancourt à la conquête du ciel

BOULOGNE -BILLANCOURT
À LA CONQUÊTE DU CIEL !
Des pionniers de l’aviation à la grande industrie
29 janvier - 29 juin 2014
MANOLO CHRÉTIEN
Photographe-plasticien
présenté par la Galerie Arnaud Bard
29 janvier - 2 mars 2014



La ville de Boulogne-Billancourt, sous l’impulsion de Pierre Christophe Baguet, Maire de Boulogne-Billancourt et Isaure de Beauval, Maire-adjointe en charge de la Culture, présente au MA-30/Musée des Années Trente et dans la nef de l’espace Landowski une exposition sur le thème de l’aviation, du
29 janvier au 29 juin 2014.

Cette exposition patrimoniale propose de découvrir une aventure humaine et industrielle hors du commun qui s’est déroulée à Boulogne-Billancourt même, du début du 20e siècle à l’après-guerre :
l’histoire des pionniers, des entrepreneurs et des industriels de l’aérostat et de l’aviation.
Moteurs d’avions de l’époque, peintures et esquisses de monuments commémoratifs, plans, autographes, films, photographies, journaux, maquettes, affiches, lithographies, jouets, plâtres, cartes postales... Au travers des différents objets et œuvres exposés, le visiteur pourra revivre des moments
ayant contribué au développement de la ville et à son âge d’or industriel.
Pour mettre en valeur ce patrimoine disparu de Boulogne-Billancourt, le service du patrimoine et les Archives municipales de la ville se sont associés au MA-30. Le musée de l’air et de l’espace du Bourget et le musée des Arts et Métiers ont prêté plusieurs œuvres et objets pour cette occasion.
L’exposition comprendra trois grandes sections : l’avionnerie boulonnaise, la production boulonnaise et l’aviation à Boulogne-Billancourt, et permettra également de découvrir le portrait de quelques uns des plus grands avionneurs boulonnais : Esnault-Pelterie, les frères Voisin, Farman...
Conjointement à cet événement au sein du MA-30, les visiteurs pourront admirer un authentique avion de l’épopée boulonnaise dans la nef de l’espace Landowski. Et du 29 janvier au 2 mars 2014, ils y verront aussi les œuvres du photographe plasticien Manolo Chrétien, fils du célèbre spationaute Jean-Loup Chrétien.
L’originalité des clichés instantanés de Manolo Chrétien tient au regard particulier qu’il porte sur les carlingues d’avions. Il se focalise sur un détail : peinture, pochoir, trace de vie antérieure... Ses œuvres sont tirées uniquement sur des feuilles d’aluminium brossé de formes et de formats inhabituels, et sont des abstractions à mi-chemin entre peinture et photographie.
D’autres manifestations sur le thème de l’aviation seront également organisées au cours du premier semestre 2014 à Boulogne-Billancourt, dans le cadre de la programmation culturelle de la ville.
À travers cette exposition, la ville de Boulogne-Billancourt entend poursuivre sa politique culturelle à la fois ambitieuse et dynamique, issue de l’incroyable richesse de son patrimoine historique et industriel.

Blue Flame-ALUMINATIONS JUSTE-CIEL-Oshkoch/USA-juillet 2012 ©Manolo Chretien

Horaires
Tous les jours (sauf le lundi et le 1er mai) de 11h à 18h, au musée des Années Trente.
Tous les jours de 8h à 21h, dans la nef de l’espace Landowski 
28, avenue André-Morizet à Boulogne-Billancourt

Accès
Métro : ligne 9 (Marcel-Sembat, sortie1) ou ligne 10 (Boulogne - Jean-Jaurès)
Bus : lignes 126 et 175, arrêt Hôtel-de-ville
Parking public de l’Hôtel-de-ville (à 50 mètres du MA-30)

MA-30/musée des Années Trente
Espace Landowski
28, avenue André-Morizet
92100 Boulogne-Billancourt
01 55 18 53 00

samedi 18 janvier 2014

Deuxième Tour de France des avions de tourisme en 1932

Les 24 Potez 36 du second Tour de France des avions de tourisme en 1932 ©Jacques Hémet

En 1932, s'est tenu le deuxième Tour de France,  sous la direction de l'Union des Pilotes Civils de France et le parrainage du "Journal", il est parti de l'Aéroport d'Orly le samedi 4 juin au matin pour finir le dimanche 12 juin sur le terrain de Buc.
Le Tour de France a été parcouru  en plusieurs étapes sur un total de 3 900 km.


Samedi 4 juin         Orly- Berck
Dimanche 5 juin     Berck-Luxeuil
Mardi 7 juin            Luxeuil-Cannes
Mercredi 8 juin       Cannes-Montpellier
Jeudi 9 juin             Montpellier-Biarritz
Vendredi 10 juin     Biarritz-La Baule
Samedi 11 juin        La Baule-Deauville
Dimanche 12 juin   Dauville-Paris

Environ 63 avions étaient inscrit pour la compétition dont 55 ont effectivement pris le départ du Tour de France. 
Les pilotes étaient tous français, de même les avions ainsi que leurs moteurs étaient exclusivement de conception et de fabrication française.


10 juin 1932. Déjeuner et ravitaillement  sur l'aérodrome de Rochefort au cours de l’étape Biarritz-La Baule ©Alain Bétrancourt
Sur la photo ci dessus, on peut identifier quelques-uns des participants du Tour de France 1932.
Au premier plan on peut voir donc les Farman F-ALEX (F.231), F-ALLS (F.232), F-ALRV (F.234), F-ALHV (F.234), encore devant, tout à droite au peut voir le Guerchais-Henriot T12 F-AIYL dont j'ai déjà parlé. et juste au dessus Le Farman 190 F-AJMV qui accompagnait le tour
Dans la rangée de droite on peut à coup sur identifier le Caudron 270 F-ALXL et le Farman 200 F-ALJT , les suivants étant plus difficile à identifier. Il reste au milieu du terrain le  Farman 231 F-ALGY et le Caudron 193 F-ALLJ.


Potez 32 F-ALOM  à Berck lors de la 1ere étape © Jacques Hémet
À peu près tous les types d'avions de tourisme français étaient représentés. Il y avait 10 Farman, surtout des monoplans à ailes basses de type F.230, 19 Caudron dont 11 biplans de type "Luciole" et 24 Potez 36 monoplans à ailes hautes et cabine fermée. 

Farman F-40 F-AHMF piloté par Louis Gaubert © Jacques Hémet
Il y avait aussi un antique Farman à moteur propulsif de type "cage à poule" équipée d'un moteur Renault de 80 Cv, qui était l'avion le plus ancien (F-AHMF). Cette avion construit en 1912 était piloté par Louis Gaubert, un ancien pilote ayant obtenu son brevet de pilotage en 1909. Il avait gagné le rallye de Deauville en 1913. Parmi les machines qui ont participé au Tour de France 1932, il y avait aussi un Amphibie Schreck FBA.310 (F-ALOS) et un petit monoplan à cabine Peyret-Mauboussin, équipé d'un moteur Salmson de seulement 40 Cv, du même type que celui utilisé par Rene Lefevre lors son vol de Paris à Madagascar en décembre 1931.

Amphibie Schreck FBA.310 F-ALOS © Jacques Hémet
Selon l'article de Flight du 24 juin, voici la liste des  55 pilotes avec leur avion et motorisation ayant participé que j'ai complété autant que possible par l'immatriculation. Il semble y avoir quelques différences avec la liste parue à cette époque dans l'Avion l'Organe Mensuel de l'Union des Pilotes Civils de France . J'ai essayé autant que possible de réduire les erreurs, mais à coup sur il en subiste quelques unes que j’essaierai de corriger avec votre aide.

Louis Gaubert, Farman 40 ( Renault 80 Cv.),  F-AHMF
Pierre Espiart, Amphibie Schreck  FBA.310 (Lorraine),  F-ALOS
Louis Aurelle, Peyret-Mauboussin (Salmson 40 Cv), F-AKFD
Marcel Palayret, Caudron 193 (Renault 95 Cv), F-ALLJ ex F-AJSI, G-ABFX
Roger Nouvel, Farman 231 (Renault 95 Cv),  F-ALGY
Jose Lardy, Farman 234 (Renault 95 Cv), F-ALEX
Jacques Puget, Farman 234 (Salmson 95 Cv), F-ALHV

Jean Bétrancourt et Emile Antérion sur le Farman 234 F-ALRV de l'aéroclub de Normandie ©Alain Bétrancourt
Jean Bétrancourt, Farman 234 (Salmson 95 Cv), F-ALRV Aéroclub de Normandie 
Vaillant, Farman 202 (Salmson 120 Cv),  Aéroclub de l'Eure
Andre Chalaux. Farman 200 (Salmson 95 Cv), F-ALJT 
Marcel Coadou, Farman 232 (Michel 100 Cv), F-ALLS 
Joseph Gaston, Farman 204 (Lorraine 110 Cv), F-ALQV
Marcel Langlois, Farman 201 (Hispano-Suiza 100 Cv), F-ALRU
Albert Fremont, Caudron 270 (Salmson 95 Cv), F-ALSK 
Raymond Delarbre, Caudron 270 (Salmson 95 Cv), 
Andre Clement, Caudron 270 (Salmson 95 Cv),
Marcel Gallot, Caudron 270 (Salmson 95 Cv), Aéroclub de Paris 

Paul Legastelois devant son Caudron 270 F-ALSJ ©Legastelois
Paul Legastelois, Caudron 270 (Salmson 95 Cv), F-ALSJ 
Marcel Barrier, Caudron 270 (Salmson 95 Cv), F-ALXL 
Dr. Gleize Rambal, Caudron 270 (Salmson 95 Cv), F-ALRF Club provençal de tourisme aérien
Robert Dangoise, Caudron 270 (Salmson 95 Cv), F-ALRE Aéroclub de Touraine (http://aeroplanedetouraine.fr/aect_tourbillon/)
Jean Brassart, Caudron 270 (Salmson 95 Cv),  F-ALUL 
Charles Strube, Caudron 270 (Salmson 95 Cv)
Antoine Chaize, Caudron 230 (Salmson 95 Cv) 
Andre Dumont, Caudron 230 (Salmson 95 Cv),  F-ALDH
Henri Gelley, Caudron 230 (Salmson 95 Cv), F-ALDL 
Emile Bideau, Caudron 272 (Renault 95 Cv)
Ernest Dufer, Caudron 232 (Michel 100 Cv)  
Hubert Lambotte, Caudron 232 (Renault 95 Cv), F-AJZH
Carrot-Dulac, Caudron 232 (Renault 95 Cv), F-AJZE 
Pierre Espiard, Caudron 232 (Renault 95 Cv), F-AJZL
Marcel Legendre, Potez 36 (Renault 95 Cv), F-ALOC 
Camille Marot, Potez 36 (Renault 95 Cv), F-ALBE
Robert Blauger, Potez 36 (Renault 95 Cv)
Georges Fougere, Potez 36  (Renault 95 Cv), F-ALAA 
Louis Lecorche, Potez 36 (Renault 95 Cv),  F-ALNU
Raoul Lhuillery, Potez 36 (Renault 95 Cv), F-ALBD
Marcel Dhome, Potez 36 (Renault 95 Cv), F-ALJY 
Charles Debrav, Potez 36 (Renault 95 Cv)
Potez 36/13 F-ALNO  piloté par Raoul PEGULU DE ROVIN © Jacques Hémet
Raoul Pegulu de Rovin, Potez 36 (Renault 95 Cv), F-ALNO
Claude Menetrier, Potez 36 (Renault 95 Cv), F-ALAY
Guy Leger-Belair, Potez 36 (Renault 95 Cv), F-ALQO 
Pierre Alban, Potez 36 (Salmson 95 Cv)  

Potez 36/13 F-ALJS piloté par Jean CLAUDE © Jacques Hémet
Jean Claude, Potez 36 (Salmson 95 Cv) ; F-ALJS
Emile Charpentier, Potez 36 (Salmson 95 Cv), F-ALQF
Albert Semirot, Potez 36 (Salmson 95 Cv), F-ALJQ 
Alexandre Cousin, Potez 36 (Salmson 95 Cv), F-ALID
Jean Lietard, Potez 36 (Salmson 95 Cv), F-ALFU
Andre Dupechez, Potez 36 (Salmson 95 Cv), F-ALQB 
Emile Vivier, Potez 36 (Salmson 95 Cv)  
Philippe Leon, Potez 36 (Salmson 95 Cv), F-ALNR
Jean Blairon, Potez 36 (Salmson 95 Cv), F-ALFP 
Geo Delage, Potez 36 (Salmson 95 Cv) 
Michel Dore, Potez 36 (Potez 95Cv), F-AJUP
Raoul Minjoz, Potez 36 (Potez  95Cv). F-ALTT

Des 55 participants présents au départ 47 ont terminé le Tour sur l'Aérodrome Bleriot à Buc, quatre autres sont allés jusqu'au bout, mais ont été disqualifiés suite à des ennuis mécaniques ou autre ennui en route.
Parmi les 47 finalistes, 14 on terminé le Tour 1er ex-æquo sans pénalités, les suivants étant classés selon les pénalités reçues pendant le Tour. Voici le classement complet.
Un accident malheureux a quelque peu gâté le Tour quand, le 6 juin, un Potez piloté par Raymond Parant et transportant deux juges du Tour, Jean Cailleux et André Boulat, et le journaliste Georges-Joseph Lévitan, s'est crashé en se posant à Avignon-Pujaut, tuant les quatre occupants .